ING : Le SETCa ne signe pas un chèque en blanc

02/10/2023 | FR / NL

Le SETCa s’est définitivement prononcé contre la signature des CCT « évolution » chez ING après consultation du personnel toute cette semaine.

En cause : aucune information concrète de la direction quant au nombre de personnes concernées, quant au timing ou aux équipes au sein des départements concernés.

Nous avons le sentiment que la direction veut purement et simplement éluder la loi Renault et éviter par là toute la procédure de consultation et de négociation, qui a pour but d’aboutir à un véritable accord permettant un véritable encadrement des départs. 

La direction a mis en place un HUB à Manille (potentiellement des centaines d’emplois seraient transférés à l’étranger).

La direction pousse les employés à accepter un départ anticipé ou un départ volontaire et ce, sans respect du prescrit légal en termes de rupture de contrat ( en-dessous de la loi).

La direction pousse également à la mobilité fonctionnelle et géographique sans contrepartie ni garantie. 

Elle envisage aussi l’arrêt de certaines activités et d’intensifier l’usage de l’AI (intelligence artificielle).

Finalement, il n’y a aucune garantie pour le personnel qui reste ni pour le personnel concerné par un départ.

Nous ne savons pas où tout cela va nous mener. Le personnel est dans l’incertitude la plus complète quant à son avenir. Une chose est sûre : des centaines d’emplois passeront à la trappe.

Le SETCa refuse de signer un chèque en blanc.  

« Ceci n’est pas une restructuration. »


contact.headquarter

Place Rouppe | Rouppeplein 3
1000 Bruxelles | Brussel

contact.contactNumber

+32 2 519 72 11